vous êtes ici : accueil > Actualité > La Fonction Publique

Vos outils
  • Diminuer la taille du texte
  • Agmenter la taille du texte
  • Envoyer le lien à un ami
  • Imprimer le texte

Comment le gouvernement va augmenter les catégorie C de la fonction publique

Un document du ministère de la Transformation et de la Fonction publiques détaille la manière dont les agents de catégorie C vont voir leur rémunération revalorisée, comme annoncé par le gouvernement lors de la “Conférence sur les perspectives salariales”, mardi 6 juillet. Un “resculptage” des grilles salariales y est présenté.

“40 à 100 euros” net en plus par mois pour les agents publics “les moins bien rémunérés” dès 2022. Plutôt qu’un dégel du point d’indice, voilà donc ce qu’a annoncé la ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, Amélie de Montchalin, mardi 6 juillet, lors du rendez-vous salarial de la fonction publique, rebaptisé “Conférence sur les perspectives salariales”. Mais selon quelles modalités cette augmentation – jugée insuffisante par les syndicats, qui réclament toujours des mesures générales de revalorisation – se concrétisera-t-elle ?

Un document présenté aux représentants du personnel et des employeurs à l’occasion de cette conférence, document qu’Acteurspublics s’est procuré, lève le voile sur la manière dont cette augmentation s’organisera. La revalorisation concernera le début de carrière des agents de catégorie C, et plus précisément les grades C1 et C2, les plus bas des grilles indiciaires. Pour rappel, ces deux grades comptent chacun 12 échelons pour une durée totale de vingt-cinq ans.

“Garantir une progression constante”

Les objectifs du gouvernement sont doubles : “dynamiser l’évolution salariale de début de carrière” en catégorie C et “accélérer le déroulé de carrière pour garantir une progression constante”.

Pour y parvenir, les indices minimum de traitement des grades C1 et C2 vont notamment être relevés. La durée totale de ceux-ci va également être réduite, à dix-neuf ans pour le grade C1 et à vingt ans pour le grade C2. Un “resculptage” des grilles est également prévu. Précisément sur 11 échelons pour le grade C1 et sur 12 échelons pour le grade C2. Dans les deux cas, l’indice “sommital” actuel est conservé.

À noter aussi, pour ces deux grades, la réduction d’un an de la durée des échelons de bas de grade. Leur durée est aujourd’hui de deux ans. Le gouvernement prévoit également, dès 2022, l’attribution “exceptionnelle” d’une bonification d’ancienneté d’un an à tous les agents relevant de la catégorie C.

Détail des nouvelles grilles salariales envisagées, telles que renseignées dans le document du gouvernement présenté lors de la Conférence sur les perspectives salariales

Article Acteurs Publics du 7 juillet 2021

Article publié le 9 juillet 2021.


Politique de confidentialité. Site réalisé en interne et propulsé par SPIP.