vous êtes ici : accueil > Divers

Vos outils
  • Diminuer la taille du texte
  • Agmenter la taille du texte
  • Envoyer le lien à un ami
  • Imprimer le texte

Just Eat va embaucher 4.500 livreurs

La plateforme va employer cette année directement des livreurs dans une trentaine de villes françaises où elle avait jusque-là en partie recours à un prestataire.

Si le monde de la livraison de repas bouge, ce n’est pas seulement à cause du Covid-19. Just Eat va franchir une étape en France en embauchant en CDI 4.500 livreurs d’ici à la fin de l’année. Ce mouvement concernera une trentaine de villes de bonne taille sur les 2.000 dans lesquelles elle opère dans l’Hexagone.

Contrairement à ses deux grands concurrents Uber Eats et Deliveroo, dont le modèle repose sur le recours en direct à des livreurs indépendants, l’entité du groupe Just Eat Takeaway.com voit aujourd’hui ses commandes apportées soit par des salariés des restaurants, soit par un prestataire, Stuart. C’est cette seconde partie qui est concernée par les évolutions dans certaines agglomérations.

Paris a déjà basculé dans le nouveau système, avec 350 embauches effectuées. Les autres villes suivront progressivement le mouvement. « Notre volonté est de professionnaliser encore plus le service de la livraison. Beaucoup de restaurateurs sont sensibles à qui apporte leur repas, aux démarches les plus responsables possibles. Ils sont aussi attentifs au respect de leurs produits. Nous venons répondre à ces attentes qui sont aussi formulées par les clients », souligne Meleyne Rabot, directrice générale de Just Eat France.

Les livreurs sont rémunérés à l’heure, très légèrement au-dessus du SMIC. Les sacs fournis permettent de séparer le chaud du froid. Le mouvement fait partie d’une stratégie globale au sein du groupe né au printemps dernier de la fusion de Just Eat et de Takeaway.com. C’estde ce dernier que vient la culture d’avoir ses propres livreurs, une démarche qu’il a entamée en 2016. Aujourd’hui, 22.000 d’entre eux sont salariés dans 140 villes de 12 pays.

En France, les CDI signés s’échelonnent de 10 heures à 35 heures « Parmi les personnes embauchées figurent beaucoup d’étudiants, des micro-entrepreneurs. Il existe aussi des perspectives d’évolution de carrière, qu’il s’agisse de devenir ’capitaine’ pour être les mentors de 25 personnes ou, plus tard, de travailler dans nos bureaux », remarque Victor Ennouchi, directeurs des opérations de livraison en France. Casques, vêtements de protection, sac à dos sont fournis, et des formations à la sécurité sont données. Pour ceux qui font 24 heures et plus, un vélo électrique est proposé.

Pics du vendredi soir

Just Eat, qui a musclé l’an dernier ses équipes commerciales pour accompagner les restaurants, compte poursuivre son développement. Désormais, il référence 15.000 restaurants, soit 4.000 de plus qu’il y a un an. Et couvre 57 % de la population hexagonale. De quoi disposer encore de marges de manœuvre.

L’entreprise constate également des évolutions de comportement depuis le premier confinement. Les familles sont ainsi plus nombreuses à commander. En outre, si les pics étaient autrefois le dimanche soir, ils se font désormais le vendredi soir, une manière probablement de placer sous de bons auspices un week-end durant lequel les traditionnelles sorties du soir sont interdites depuis plus de trois mois.

Article Les Échos du 1er février 2021

Article publié le 1er février 2021.


Politique de confidentialité. Site réalisé en interne et propulsé par SPIP.