vous êtes ici : accueil > Divers

Vos outils
  • Diminuer la taille du texte
  • Agmenter la taille du texte
  • Envoyer le lien à un ami
  • Imprimer le texte
Document à télécharger

La FNME CGT dénonce une nouvelle hausse injustifiée des tarifs gaz au 1er mars 2021

Selon la période de l’année, tous les mois, le prix du gaz en France évolue à la hausse ou à la baisse, c’est la saisonnalité.
A retenir depuis 2004, ces hausses cumulées atteignent ce jour +75.7% hors inflation !

Tous les usagers du gaz ne subissent pas la même hausse, elle est segmentée selon la classe de consommation du logement et de la zone
tarifaire. Cette hausse du prix du gaz au 1er mars 2021 est de :
• +1,5% pour la cuisson uniquement (tarif de base)
• +3,4% pour les foyers utilisant le gaz pour chauffer l’eau (cuisson + eau chaude, tarif B0)
• +5,9% pour les foyers dont l’usage du gaz est dédié au chauffage (tarif B1)
• +6,9% La plus grosse augmentation concerne les petites chaufferies et les copropriétés (tarif B2i)

Depuis le 1er août 2020 le prix du gaz est reparti à la hausse, notamment en raison de la demande asiatique. Depuis le début de l’année c’est respectivement +0,2% en janvier, +3,5% en février et encore +5,7% en mars !

La CRE (Commission de Régulation de l’Energie) explique cette nouvelle hausse du prix du gaz d’abord par l’augmentation des coûts d’approvisionnement du gaz. Autres motifs à cette nouvelle augmentation des prix : la vente exceptionnelle de tous les stocks de GNL en Asie, les coûts d’approvisionnement d’Engie (ex GDF Suez) qui grimpent de 0,30c€/kWh et en parallèle la suppression du terme de « lissage »
(atténuation sur toute l’année de l’évolution des coûts d’approvisionnements sur les marchés internationaux en particulier, et protection des consommateurs d’une trop grande variation de prix).

Alors qu’en est-il vraiment ?
Concernant le long terme, le prix du gaz a augmenté de plus de 66% entre juillet 2005 et décembre 2020 (malgré une baisse entre janvier 2013 et janvier 2016 de -13%). Depuis 2016, le prix du gaz est reparti à la hausse, puis à partir de janvier 2019, il est en baisse constante durant 18 mois et augmente de nouveau à partir d’août 2020...

Suite sur le communiqué de la CGT Mines Énergie

Article publié le 10 mars 2021.


Politique de confidentialité. Site réalisé en interne et propulsé par SPIP.