vous êtes ici : accueil > Publications > CHSCT

Vos outils
  • Diminuer la taille du texte
  • Agmenter la taille du texte
  • Envoyer le lien à un ami
  • Imprimer le texte
Document à télécharger

COMPTE RENDU DU CHS-CT DU 26 AVRIL 2021

Ce CHSCT exceptionnel a été convoqué suite aux décès à une semaine d’intervalle de nos deux collègues du service courrier de Nice.

Point sur le décès de deux agents de la DDFIP sur le lieu de travail

La direction a commencé par nous faire un point sur la situation de chacun en précisant qu’ils étaient tous les deux à quelques semaines de la retraite.

Pour Armand Stark, décédé dans nos locaux, la police est intervenue et a mené une enquête, mais la direction n’avait toujours pas le retour de celle-ci.

Pour Jean Cadieu, qui était dans la camionnette courrier lors de son malaise, il n’y a pas eu d’accident avec un tiers et les secours l’ont pris en charge.
Ces décès seront qualifiés en accident sur le lieu de travail.

L’ensemble des collègues, qui les connaissaient, ont été affectés et plus particulièrement les équipes de la gestion et du courrier de Nice.
Très vite la direction avec l’aide du médecin de prévention a réagi et dès le lundi matin (les décès ayant eu lieu tous les deux un vendredi) ils sont venus à Nice Cadéï pour rencontrer les collègues des services en question.
Il a également été mis en place une aide psychologique (association Montjoye qui travaille sur le post trauma depuis l’attentat de Nice) et sociale (assistantes sociales des services sociaux).

La CGT Finances a dénoncé le fait qu’un agent se retrouve seul dans un service en période de crise sanitaire. Ce phénomène tend à se reproduire dans la mesure où un grand nombre de collègues est en télétravail auquel s’ajoute des absences (congés, maladies, …) amenant à être peu nombreux dans de grands espaces et surtout parfois sans savoir qui est présent ou pas.
Il nous a été répondu qu’en ce moment c’était la norme et que le but recherché est d’être le moins nombreux possible dans les services.

Autre point soulevé par la CGT, les visites médicales annuelles pour une certaine catégorie d’agents (géomètres, vérificateurs, agents techniques, huissiers, douaniers actifs) et quinquennal pour les autres semblent être en déshérence.
En effet, si nous mettons de côté la dernière année où la crise sanitaire a fortement perturbé le mode de fonctionnement des instances médicales il semble que cela fait beaucoup plus longtemps qu’elles n’ont pas eu lieu.
La direction s’est donc engagée à faire un état des lieux. Nous veillerons à leur rappeler que la santé des agents doit être une priorité.

Le service de la camionnette va être repris par Jean-Michel Porre.

Points divers

► Le télétravail est un sujet sensible, car il est fortement recommandé mais pour la CGT toutes les conditions à l’exercer dans de bonnes conditions n’y sont pas.
Nous avons alerté la direction et les acteurs de prévention présents sur la souffrance des agents. Nous constatons une augmentation du fossé voir de la rancœur entre les télétravailleurs et les collègues en présentiel.
Le manque d’organisation dans certains services faits que beaucoup d’agents en présentiel commencent à être à bout nerveusement et cela rejaillis sur leur vie personnelle.
Petit rappel : le télétravail est mis en place pour qu’il y ait moins de déplacements pas pour que les travailleurs « pètent » un câble !
La direction est consciente du problème et espère que nous sortirons rapidement de cette crise pour retrouver un télétravail dit normal.
Nous devrions tenir un CTL fin juin sur le sujet.

► Point sur la situation de Nice Cadéï : suite à l’incendie du local technique, une expertise par la société Socotec a eu lieu pour savoir dans quel état se trouvait l’électricité dans la zone touchée. Les travaux vont être longs, car ils vont devoir se dérouler en plusieurs phases.

Il faut d’abord dépolluer la zone mais pour cela le bâtiment doit être hors tension électrique donc ce n’est possible que le samedi. Dans un premier temps des onduleurs ont été installés pour protéger les serveurs informatiques. Se pose également le problème des chambres froides de la cantine, il va falloir installer un groupe électrogène extérieur car celui du bâtiment ne pourra pas prendre le relais, tout devant être totalement hors tension électrique.
Une fois tout cela coordonné, la dépollution pourra commencer et seulement alors les travaux électriques pourront avoir lieu permettant de remettre en route les contrôles d’accès.

Comme un souci n’arrive jamais seul, les barrières voitures sont tombées en panne, il s’agit d’une carte mère défectueuse. Elle a été commandée et cela devrait prendre moins de temps que pour l’électricité.
L’accès côté cantine reste ouvert le matin pour permettre les livraisons. Le tourniquet piéton fonctionne mais uniquement pour la sortie, le bip n’est pas opérationnel pour rentrer à cause du problème électrique.
Les horaires des vigiles ont été repoussés de 14h00 à 15h00 tous les jours pour surveiller les entrées.

La livraison du chantier des façades est prévue pour le mardi 27 avril, du retard ayant été pris. La terrasse a été réaménagée côté repas et ne devrait pas tarder à ré-ouvrir.

► Point sur la situation des Douanes : le directeur nous a informé que suite à l’attentat qui avait eu lieu à Rambouillet des mesures de sécurité renforcée avait été mises en place depuis lundi matin et qu’il ferait tout pour qu’il n’y ait pas d’attroupement devant les services douaniers.

Continuez à respecter les mesures barrières !
Et n’hésitez pas à nous faire part de vos interrogations, des anomalies ou dysfonctionnement que vous pouvez rencontrer !
C’est ensemble, en étant attentifs les uns aux autres, que nous pouvons empêcher la transmission du virus.

Les représentants CGT au CHS-CT sont à votre écoute :
Céline LUNEL (DDFIP – Cadéi)

Article publié le 28 avril 2021.


Politique de confidentialité. Site réalisé en interne et propulsé par SPIP.